Vous êtes ici : Accueil > L'UMR > Biologie des microalgues des montagnes alpines

Biologie des microalgues des montagnes alpines

English Web Page.
Publié le 17 décembre 2020
Description
Le Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale (LPCV), Grenoble, recrute un.e post-doctorant.e pour une période de 30 mois, à partir du 1er avril 2021. Les travaux de recherche seront menés dans le cadre du projet ANR ALPALGA (Microalgues des Alpes), et concernent l’étude de souches de microalgues collectées dans différents habitats de montagne, dont des algues se développant dans la neige, afin d’en caractériser les réponses aux conditions environnementales de hautes altitudes. Les algues sont en effet à la base des réseaux trophiques des écosystèmes, et elles sont toutefois très largement méconnues dans certains milieux terrestres. Pourtant, cette connaissance est essentielle pour comprendre les bouleversements actuels que subissent les écosystèmes montagnards, dans le contexte du changement climatique, marqués par le raccourcissement des saisons hivernales, la baisse du niveau des lacs, et le retrait irréversible des glaciers.
Les souches de microalgues qui seront étudiées comprennent plusieurs lignées déjà isolées lors de précédentes campagnes de collectes menées dans le couvert neigeux en 2017, 2018 et 2019, dans la région du Col du Lautaret. Ces souches correspondent à différentes espèces d’algues vertes (Chlorophytes). Certaines de ces algues forment des blooms dans la neige, et se pigmentent par accumulation de caroténoïdes, colorant de ce fait la neige en rouge. Une partie du projet comprendra de nouvelles collectes d’échantillons vivants, avec le soutien logistique du Jardin Alpin du Lautaret, à >2000 m d’altitude. Un premier objectif sera de sélectionner un nombre limité de souches représentatives de milieux de haute montagne, et de caractériser leur développement en conditions de laboratoire, au LPCV, à Grenoble. Des travaux préliminaires ont permis de retenir une première liste de cinq espèces. Le génome de plusieurs souches a déjà été séquencé. Les cultures seront réalisées sur le plateau technique de culture de microalgues du LPCV, disposant de toute l’expertise nécessaire. Les analyses de physiologie bénéficieront de l’environnement scientifique et technologique du laboratoire. Les analyses lipidomiques seront réalisées avec l’aide de la plateforme LIPANG (Lipid Analysis in Grenoble) du LPCV. Le projet de post-doctorat visera à identifier et caractériser les réponses des microalgues aux conditions extrêmes des milieux de montagne, incluant une exposition forte aux UV, aux basses températures, à des stress nutritionnels etc. La réponse transcriptomique sera aussi étudiée. L’ensemble permettra de revenir sur le terrain pour évaluer certaines hypothèses déduites au laboratoire. 
Ce projet est intégré dans le cadre plus large du projet ALPALGA.

Lieu
Laboratoire de Physiologie Cellulaire & Végétale, Grenoble

Supervision
Eric Maréchal

Durée - début
30 mois, début proposé le 1er avril 2021

Merci d’envoyer votre candidatures (CV, lettre de motivation) par la plate-forme emploi du CNRS.